La remise en cause du besoin de formation

Que répondre à : « Mais, ça vous pouvez y arriver tout seul ! Vous n’avez pas besoin de nous ! » ?

La question est déroutante car elle pose la légitimité-même de votre candidature. « Que faites-vous là ? Allez, dehors ! ».

Donc ne le prenez pas mal ! Il veut juste vous réveiller, vous poussez plus loin. Rien d’alarmant, ne prenez pas cela au sérieux.

Vous avez sans doute trop valorisé certains points :

  1. Les connaissances techniques, théoriques : le jury peut vous dire franchement « Vous pouvez apprendre ça dans les livres ! » ou « Prenez un abonnement à la bibliothèque, cela vous coûtera moins cher que notre programme ! ». Une école, un programme universitaire, un BTS, un DUT, c’est souvent bien plus que des connaissances ; vous donnez l’impression de venir au self-service, collecter des connaissances.
  2. La qualité et le caractère complet de votre formation antérieure. Si vous expliquez que vous êtes qualifié dans tous les domaines, le jury va douter de l’apport du programme auquel vous postulez.

Vous devriez appuyer plus sur :

  1. Ce qui relève des soft skills, des travaux ou projets pratiques, des chaires, incubateurs… Tout ce que vous ne pourrez jamais acquérir dans les livres.
  2. Les compétences et connaissances qui vous manquent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s