L’introduction, version originale

Pourquoi ?

Il n’y a pas de format d’introduction-type. Alors vous avez le droit d’imaginer toutes les formes d’introduction pour peu que celles-ci respectent les conditions énoncées dans Préparer une introduction efficace. Notamment la durée.

Les jurys n’aiment pas les choses trop formatées. Evidemment, vous pouvez avoir un format classique et faire porter l’originalité sur le fond ; votre introduction n’apparaîtra pas formatée par ailleurs si vous vous êtes entraîné à mettre en scène votre discours, à lui donner une empreinte, à le cabosser.

Vous pouvez avoir un profil particulier qui autorise un format plus original.

Comment ?

L’originalité est permise en introduction. Mais elle doit être :

De qualité. On ne bâtit pas de l’originalité sur rien. Il faut que votre profil s’y prête. En général, une introduction originale part d’une expérience elle-même originale. Donc à la question, « puis-je faire une introduction originale ? », vous avez normalement déjà la réponse au vu de votre CV.

Assumée. Le risque d’une introduction originale non assumée est de filer du côté de la maladresse, du « j’ai voulu faire original à tout prix ». 

Quand même l’occasion de placer les éléments-clés de votre CV. Certes, vous commencez différemment, mais n’oubliez pas la fonction teasing de l’introduction (voir pour cela l’article La structure de l’introduction).

Terminée par votre souhait d’intégrer le programme. Il faudra déboucher sur cet objectif obligatoirement, sinon votre intro sera juste originale sans être une véritable intro (voir ici encore l’article La structure de l’introduction)

Exemples 

  • Point de départ : une expérience professionnelle

« Il y a 3 ans, j’ai créé ma première entreprise, une entreprise de création de savons parfumés, à partir du véritable savon de Marseille. Il y a 1 an, j’ai lancé une nouvelle entreprise, qui propose des appartements de luxe à louer à Paris, avec un service hôtelier. Ces deux expériences m’ont fait prendre conscience de mes forces. La rigueur je pense, qui m’a en partie été donnée par mes études de droit à Paris II – Assas, mais aussi par ma pratique de jeux de réflexion comme les échecs. Mon intérêt pour la qualité, pour les produits et services de qualité, plus encore, pour les démarches expérientielles avec le client, faire entrer le client dans une expérience. Enfin, la persévérance, qui m’a aussi beaucoup servi lorsque j’ai milité pendant 4 ans dans une association LGBT. Ces expériences entrepreneuriales m’ont aussi fait prendre conscience de deux choses : de que va être ma vie, celle d’un entrepreneur, j’en suis maintenant convaincu ; que j’ai des faiblesses, que je dois travailler dessus. C’est la raison pour laquelle […] »

  • Point de départ : une activité extra-universitaire

« Je ne peux commencer ma présentation autrement que par la passion qui me happe depuis plus de 15 ans, l’équitation. Ce n’est pas « juste » une activité, c’est ma vie depuis une dizaine d’année. J’y consacre la moitié de mon temps et je suis vice-championne de France cette année. Cette passion m’a appris la patience et la persévérance, qui m’a par ailleurs beaucoup servi lorsque j’ai travaillé pendant 2 ans dans une maison de retraite pendant l’été. Elle m’a enseigné également l’effort collectif car quand on gagne, on ne gagne pas seul, on est entouré d’un entraîneur, de co-équipiers, de ses proches. Je pense être vraiment demandeuse de projets collectifs. Elle m’a tout simplement appris ce qu’était une passion et c’est avec le même état d’esprit que je m’engage dans ce que je fais, le cinéma qui est un centre d’intérêt, notamment la comédie et que je veux m’engager dans mes études supérieures désormais […]. »

  • Point de départ : une expérience personnelle

Il y a un proverbe chinois qui dit « Des habitudes viennent les différences ». Ce proverbe chinois, parce qu’il marque une part importante de ma vie, puisque j’ai vécu 15 ans en Chine. Mais pas seulement, parce que ces 15 années ont été très structurantes pour moi et ont défini aussi ce que je suis aujourd’hui, ces habitudes qui créent des différences. Je suis passionné par l’Asie : je parle chinois couramment, je lis beaucoup de littérature chinoise, je m’intéresse à la vie politique de l’Asie du Sud-est. Cette vie en Asie m’a aussi doté d’une formation solide en sciences, particulièrement en mathématiques, domaine dans lequel les Chinois sont très bons. Mais tout n’est pas empreint de Chine chez moi : je suis un grand amateur d’art, particulièrement d’art contemporain, j’aime me rendre dans des expositions ; je suis très intéressé par l’histoire, notamment l’histoire des monarchies européennes […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s