Doit-on gonfler ses expériences ?

Oui ou non ?

Cette question ne peut admettre de langue bois. Alors, âmes sensibles, soyez vigilantes ! Je pourrais ici vous répondre sur ce qui est « bien » ou « pas bien ». Sur le terrain de la morale. Mais ne comptez pas sur moi pour le faire ! La morale, c’est votre problème… ou pas. Mon terrain est celui de l’utilité. Est-ce utile ou pas ?

  • Faire légèrement briller vos expériences, comme vous le faites avec vos chaussures avant d’aller en entretien, pourquoi pas. Si cela vous permet de vous sentir plus fort, de vous mettre en confiance. On a tous une tendance naturelle à embellir sa vie. Il suffit de s’écouter parler de ses stages, de ses voyages, pour se rendre compte qu’on en rajoute toujours un peu. Difficile de lutter.
  • Pour qu’une expérience soit audible, parfois, il n’est pas inutile de la faire entrer dans les canons attendus. Un stage d’un mois et demi sera plus audible s’il a fait 2 mois. Le jury entendra 2 alors que dans le premier cas, il entendra 1. Ca peut donc être utile.

Donc a priori, ça peut avoir son utilité.

Les voies de le la gonflette

Les voies les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Allongement de la durée

Vous avez fait un voyage de quinze jours —> vous avez fait un voyage d’un mois

Votre stage a durée 2 semaines —> votre stage a durée 1 mois

  • Amélioration des performances

Vous êtes classé 30/1 au tennis —> vous êtes classé 15/3 au tennis

Vous parlez très peu le chinois —> vous vous débrouillez en chinois

  • Augmentation des responsabilités

Vous êtes simple membre d’une association —> vous êtes un membre fondateur

Vous avez fait essentiellement des recherches en base de données en stage —> vous avez produit des analyses à partir de données récoltées

Prenez garde !

Mon propos doit plutôt vous surprendre jusqu’à présent. Je suis ni plus ni moins en train de vous dresser un guide du gonflement de votre candidature. Un guide de la triche. Embellir quelques expériences n’est pas grave. Il faut seulement se poser deux questions :

Est-ce que je me mets en danger ?

Lorsque vous gonflez une expérience, vous devez toujours passer cette expérience boostée à travers deux filtres :

  • La crédibilité
    Elle est engagée clairement si :
    – Toutes vos expériences sont parfaites, nickel chrome. Il y a un « effet de tout ». Tout est trop beau pour être vrai. Rappelez-vous par ailleurs que vous postulez à une formation et que vous devez avoir des choses moins parfaites que d’autres.
    – Vos propos paraissent exagérés. Il ne faut pas pousser le bouchon trop loin. Tout est question de mesure.

Dire que vous avez exercé des responsabilités importantes dans un stage en vous appropriant des actions que vous n’avez pas réalisées pourra être décelé par le jury. Le jury sait pertinemment que les stages donnent peu de responsabilité. Ca ne sert à rien de transformer la réalité au point de perdre toute crédibilité.

  • La vérifiabilité
    Un jury est en mesure de vérifier un certain nombre de choses. En vous questionnant longtemps ou durement, parce qu’il est lui même connaisseur du domaine ou en interrogeant son portable, outil très utilisé par les jurys.

Vous dites que vous avez fait un stage en finance de marché auprès de X et que vous vous êtes impliqué dans des activités a et b. Or, le membre de jury connaît très bien l’entreprise et sait que ce n’est pas possible.

Vous dites que vous préparez les 20 km de Paris mais êtes incapable de donner votre temps sur 20 km.

Quand on gonfle, il faut garder mesure.

Est-ce utile ?

L’embellissement n’est pas forcément là où vous croyez. Embellir ses expériences au sens où vous l’entendez, c’est très souvent faire plus, plus gros, plus grand, plus performant, allonger, étendre.

Etrange, quand même. Pour embellir votre jardin, auriez-vous comme première idée de mettre de plus grands arbres, d’étendre le jardin, d’ajouter plus de plantes encore plus de plantes ? Pour vous embellir vous-mêmes, mettez-vous 2 fois plus de rouge à lèvre, plus de vêtements, plus de bijoux… Non. Désolé pour ces exemples un peu triviaux mais c’est pour vous faire visualiser.

La clé de l’embellissement est dans ce que vous allez raconter dans les fameuses 3 minutes que vous allez construire sur chaque point-clé.

Votre voyage de 15 jours sera passé à 1 mois. Ok, mais votre récit sera-t-il meilleur ? Vous savez bien que non. Alors pourquoi allonger ? Avez-vous besoin d’allonger pour avoir des choses intéressantes à dire ? La réponse est non. Je peux vous donner à la pelle des exemples de candidats avec de belles expériences sur le papier mais qui les développent très mal, sans les alimenter de propos intéressants. Donc, ces petits embellissements sont, au final, assez vains.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s