« Je ne fais pas d’humanitaire. Mais j’aide les gens, pour des choses simples, au jour le jour. » Ca marche ?

Pourquoi pas. En gros vous suggérez que votre humanitaire à vous n’est ancré ni dans l’exotisme (voyages lointains), ni dans le grave, le dramatique voire l’émotionnel mais le quotidien, le banal, l’ordinaire. Il va falloir néanmoins :

Que vous ne suggériez pas que cette aide est de second ordre (par rapport à de l’humanitaire) en donnant l’impression de vous excuser, en parlant de votre action avec un propos très timoré. Il faut en être fier, le dire avec aplomb.

Que vous fassiez visualiser au jury ce que sont ces actions. Car on veut bien vous croire mais ces actions plus quotidiennes ne doivent pas être un refuge pour personne n’ayant pas fait d’humanitaire. Prenez des exemples concrets qui montrent votre action concrète et des résultats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s