L’argent

L’argent est une question qui peut intervenir assez facilement dans l’entretien. Cela fait partie des sujets tabous et donc quand le jury lance une question afférente à l’argent, on sent poindre, presque toujours, un léger voire un profond malaise. Préparez-vous à répondre sur l’argent, ça vous évitera de tomber dans le pot commun de l’embarras. Voir enfin un candidat avoir un avis clair, sans gêne sur le sujet, quel bonheur pour le jury ! Vous gagnerez des points par votre sérénité sur la question.

Les questions possibles :

« Aimez-vous l’argent ? »

« L’argent ou le pouvoir ? »

« A partir de quel moment, estimez-vous que l’on gagne bien sa vie ? »

« Combien voulez-vous gagner ? »

« C’est important l’argent pour vous ? »

Pourquoi vous pose-t-on des questions sur l’argent ?

Le réalisme. Ou le pragmatisme si vous préférez. Vous serez confronté assez vite à l’argent : premier salaire, négociation à l’embauche… Le jury attend un rapport à l’argent serein, posé. Il ne veut justement pas que ce soit un tabou. Le réalisme est que vous composez chaque jour avec l’argent et donc que vous devez pouvoir aborder cette question sans vous cacher derrière votre col roulé !

L’ambition. L’argent est un des marqueurs les plus puissants et universels dans notre société. Presque tout passe par ou converge vers l’argent. Rejeter massivement l’argent, c’est aussi véhiculer un manque ou une absence d’ambition; eh oui, car dans la société qui est la nôtre, quand on réussit, ça se traduit par plus d’argent, en général. Sauf si et seulement si vous voulez travailler dans un domaine où mépriser l’argent peut être une bonne chose (professorat, politique, associatif…).

La superficialité. Si vous ne jurez que par l’argent, à l’inverse, vous risquez de passer pour une personne superficielle. Vous avez le droit d’accorder une place importante à l’argent mais gare à le placer dans votre échelle de valeurs ! L’argent n’est pas une valeur. Donc veillez à toujours garder de la distance.

Comment ?

Le piège absolu sur cette question est la banalité. Et la palme de la banalité revient sans conteste à la formule :

« L’argent ne fait peut-être pas le bonheur mais il y contribue. » Oubliez tout de suite !

Voici quelques citations sur l’argent. Lisez-les toutes car elles vous donneront un avis sur le sujet; elles représentent un condensé d’idées sur la question. Trouvez celle avec laquelle vous vous sentez le plus en phase. Apprenez-la, connaissez son auteur (il est utile de se renseigner rapidement sur son auteur au delà des quelques indications que je donne) et sachez l’expliciter.

  • Nous sommes dans une société capitaliste ou l’étalon de mesure principal de la valeur sociale est l’argent. Vous ne pouvez vous extraire complètement de la société dans laquelle vous vivez et donc vous vous en accommodez.

« L’argent est préférable à la pauvreté, ne serait-ce que pour des raisons financières », Woody Allen, réalisateur américain

« Un homme riche n’est rien d’autre qu’un pauvre avec de l’argent », Anonyme

  • L’argent est une récompense, une conséquence, pas un but, une fin.

« L’argent va à ceux qui l’honorent », Alain, philosophe français (1868-1951)

« Toute vie qui n’a pour but que de ramasser de l’argent est une piètre vie. », Andrew Carnegie, industriel et philanthrope américain (1835-1919)

« Se contenter de peu d’argent, c’est aussi du talent. », Jules Renard, écrivain et auteur dramatique français (1864-1910)

  • L’argent est un moyen. Il ne peut être une fin.

« On veut gagner de l’argent pour vivre heureux et tout l’effort et le meilleur d’une vie se concentrent pour le gain de cet argent. Le bonheur est oublié, le moyen pris pour la fin. », Albert Camus, écrivain français (1913-1960)

« L’argent est très estimable, quand on le méprise », Montesquieu, penseur politique, écrivain français (1689-1755)

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître. », Alexandre Dumas fils, écrivain français (1824-1895)

Dans cette catégorie, vous pouvez faire aussi référence à la distinction argent-monnaie. Si la monnaie désigne un bien public (notre monnaie, l’euro, qui a trois fonctions : instrument de mesure, d’échange et de réserve), l’argent désigne plutôt la richesse appropriée, privatisée. La première est objective; le second est subjectif et contient une forte dimension symbolique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s