Si le jury me dit : « Vous voulez donc tout contrôler !? »

Si le jury sent que vous avez une maîtrise trop parfaite de l’entretien, que vous cherchez à placer à tout prix, il peut vous faire cette remarque. Et s’il ne vous la fait pas, il peut néanmoins la penser. La fameuse agilité dont je vous parle tout le temps est essentielle.

Donc :

  1. Vous devez répondre aux questions du jury.

    C’est une discussion, un échange. Il n’y a rien de plus désagréable pour un jury que d’avoir l’impression qu’un candidat ne l’écoute pas, essaie de réchauffer des plats préparés à l’avance. Il est tout aussi désagréable d’avoir des candidats révérencieux, scolaires qui se sentent mal à l’aise à la moindre question originale ou n’entrant pas dans les canons de l’entretien.

Donc :

  • Il n’est pas grave de s’écarter de ce que vous avez prévu, de vos points-clés, pourvu que cela ne dure pas une éternité.
  • Vous pourrez, moyennant de l’écoute et de l’agilité, revenir vers vos points-clés. Ne craignez pas l’originalité, les formes nouvelles, vous trouverez toujours un moyen de revenir. Accueillez ces questions nouvelles avec la plus grande sérénité. Et si vous n’êtes pas bon dessus, ce n’est pas grave, vous saurez l’être lorsque vous en reviendrez à vos points-clés.
  1. Mais répondre aux questions du jury ne doit pas vous faire oublier que :
  • Une fois la réponse faite, vous pouvez introduire un point-clé. Vous vous concentrez pleinement sur la réponse, sans la relier à un point-clé mais à la fin de votre réponse, vous glissez gentiment vers un point-clé.
  • La réponse peut être directement alimentée par un point-clé (pourquoi à la question « De quoi avez-vous peur ? » répondre « Les araignées », réponse qui ne débouchera sur rien de consistant alors que vous pouvez répondre, moyennant deux secondes de réflexion, « Le silence », qui vous permettra de placer votre point-clé plongée sous-marine ensuite ?)
  • La question posée par le jury peut être modifiée, nuancée… et que c’est encore une forme de réponse. Exemple : « Faites-nous rire ! » peut déboucher sur une réponse du type « Je peux au moins vous faire sourire… ». Vous répondez bien à la question.
  • Les réponses ne doivent pas toujours se faire du tac-au-tac. Certaines questions impliquent de la réflexion, peuvent légitimement vous décontenancer et donc vous faire réfléchir… pour peut-être y relier des points-clés pertinents. Prenez votre temps. Ne faites pas le robot. Feignez la réflexion si vous avez peur d’aller trop vite.
  • Vous devez être vigilant que le jury ne vous embarque pas trop longtemps sur un terrain qui ne serait pas maîtrisé ou favorable. Il n’y a aucun problème à s’écarter et vous devez le vivre bien. Il faudra juste trouver un moyen de revenir à vos points-clés plus tard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s