Projet avec très faibles débouchés. Faut-il en changer ?

Par exemple, vous souhaitez travailler dans l’édition, en sortant d’une école de commerce. Le secteur est en régression structurelle, les places sont peu nombreuses.

C’est assez simple : plus les métiers visés ont des accès restreints, plus vous devez être solide. Il n’y a donc pas de raison de fuir ce projet dans l’absolu. A vous de jauger si vous avez suffisamment de légitimité et de lucidité. Abandonner systématiquement n’a en effet pas de sens puisque le métier que vous visez recrute, même très peu. Il va donc falloir pourvoir ce très peu. Seuls les meilleurs y parviendront ; le jury cherche simplement les meilleurs.

Pour savoir si vous pouvez ou non maintenir votre projet, il vous faut remplir les 4 conditions minimales :

  • Avoir une légitimité forte : dans le cas de l’édition, stage consistant, amateur ++ de littérature, écriture même (vous écrivez un roman, des critiques littéraires), participation régulière à des Salons du Livre, tenue d’un blog…
  • Avoir une lucidité forte : connaissance parfaite du secteur, des acteurs du secteur, des métiers, de la réalité des métiers, des enjeux du secteur et surtout de la petitesse du marché;
  • Admettre, sans retenue, qu’un passage par d’autres secteurs peut être intéressant pour vous. Montrez de la flexibilité. Ainsi vous montrez au jury que vous saurez faire face à une absence temporaire de débouché dans le secteur. Le jury sera rassuré.
  • Convaincre le jury d’un avenir concret possible dans ce secteur (citer des personnes en poste ayant la même formation, développements à venir dans le secteur…).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s