Est-ce qu’un jury peut poser des questions sur la signification d’un bijou ?

Oui, bien sûr. Le cas le plus flagrant est celui de la chevalière; a fortiori si celle-ci est ornée d’armoiries ou autre symbole. Si vous voulez éviter les questions, enlevez-la. Sinon, ne rougissez pas, ne vous laissez pas embêter et assumez pleinement. Mais pour cela vous devez connaître les arrières-pensées du jury : une bague est une marque d’identité ou de distinction. Elle est un marqueur : marqueur de classe sociale, de situation familiale, d’idées.

Exemples :

Une chevalière avec une empreinte familiale : elle va montrer un attachement à la famille et par extension à la tradition, vous inscrire dans une forme de conservatisme. A vous de confirmer ou pas cette interprétation du jury.

Une bague avec une étoile de David : elle marque une appartenance religieuse. Elle peut susciter des questions sur la religion, sa place dans votre vie, des questions d’actualité.

Vous pouvez donc garder votre chevalière, mais attendez-vous à être challengé sur les sujets suivants

  • La symbolique
  • L’héritage
  • Les traditions
  • Les valeurs (sont attachés à ce bijou plutôt des valeurs conservatrices, de droite)

Vous n’aurez pas de problème a priori si la chevalière est :

  • portée par intérêt pour l’histoire
  • par attachement documenté (il faudra être capable d’en parler) à sa famille

Ce sera plus difficile si le port de la chevalière repose sur :

  • une prétention de marquage social
  • une histoire familiale non maîtrisée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s