L’intonation de votre discours

Pourquoi ?

  • La ponctuation. A l’écrit vous mettez des points, des virgules, des points-virgules, des points d’exclamation, d’interrogation, de suspension. A l’oral, il n’y a pas de raison que vos phrases ne soient pas ponctuées et que nous ayons un discours fleuve. L’intonation va faire office de ponctuation.
  • L’accentuation. Certains mots, certaines phrases ont plus d’importance que d’autres. Vous devez les mettre en valeur. Cela passe encore par l’intonation.
  • La dynamique. L’entretien est un échange vivant et on vous attend bien vivant. Si le jury imprime une dynamique forte, il attendra que vous le suiviez dans cette dynamique ; si le jury est plutôt mou, ce sera à vous de donner du rythme à l’entretien. Sinon, c’est encéphalogramme plat et ce n’est pas très bon pour l’attention du jury. L’intonation est ici essentielle car elle définit un rythme, qui lui-même définit très nettement l’attention du jury.

Comment ?

Les intonations sont de trois ordres.

Un commentaire sur “L’intonation de votre discours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s