L’intonation de votre discours

Pourquoi ?

  • La ponctuation. A l’écrit vous mettez des points, des virgules, des points-virgules, des points d’exclamation, d’interrogation, de suspension. A l’oral, il n’y a pas de raison que vos phrases ne soient pas ponctuées et que nous ayons un discours fleuve. L’intonation va faire office de ponctuation.
  • L’accentuation. Certains mots, certaines phrases ont plus d’importance que d’autres. Vous devez les mettre en valeur. Cela passe encore par l’intonation.
  • La dynamique. L’entretien est un échange vivant et on vous attend bien vivant. Si le jury imprime une dynamique forte, il attendra que vous le suiviez dans cette dynamique ; si le jury est plutôt mou, ce sera à vous de donner du rythme à l’entretien. Sinon, c’est encéphalogramme plat et ce n’est pas très bon pour l’attention du jury. L’intonation est ici essentielle car elle définit un rythme, qui lui-même définit très nettement l’attention du jury.

Comment ?

Les intonations sont de trois ordres.

  • Les intonations de ponctuation/structuration.

Certains mots charnières méritent d’être dits avec plus de force afin de marquer la structure de votre propos. L’intonation signifie là « Je vais passer à un autre point », « J’en suis au deuxième point ». C’est très important car le jury aime les propos structurés, cela facilite sa compréhension. Et rappelez-vous que l’attention d’un jury est assez limitée. Donc ces intonations sont essentielles. Dans l’exemple ci-dessous ces intonations sont en bleu.

  • Les intonations de dynamique

Ce sont celles qui doivent parcourir tout votre discours, qui vont l’animer. Dans quasiment chaque phrase, certains mots ou certaines syllabes doivent être appuyé afin de rythmer le propos. Dans l’exemple ci-dessous les intonations dynamiques sont en orange.

  • Les intonations d’accentuation

Vous avez dans votre propos des mots-clés. Parce qu’ils sont clés, vous voulez qu’ils sont entendus du jury, que celui-ci soit attentif au moment où vous en parlez. Naturellement, vous devez mettre l’intonation sur ces mots. Dans l’exemple ci-dessous ces intonations sont en rouge.

L’exemple :

Exemple : Bonjour, je m’appelle Matthieu Lombard, j’ai 22 ans et je suis étudiant aux Arts et Métiers. D’abord je veux vous dire que je suis content d’être là car je pense cette candidature depuis plusieurs années. Il y a trois raisons qui m’amènent. La première est que je veux internationaliser mon parcours. J’ai la chance d’avoir une expertise assez unique en biomécanique qui ouvre des perspectives importantes dans le monde, particulièrement aux Etats-Unis. La deuxième est mon intérêt pour l’entreprise. J’ai réalisé deux stages, l’un chez BNP Paribas en tant qu’analyste, l’autre chez Danone au service Innovation et je sais aujourd’hui que c’est le monde de l’entreprise qui m’intéresse et particulièrement les fonctions d’investissement ou d’intrapreneuriat

Entraînez-vous !

Vous pouvez vous y prendre en deux temps :

  • Si vous vous sentez d’y aller directement, faites des sessions de discours sur des points-clés de votre CV, que vous connaissez parfaitement sur le fond, en vous concentrant uniquement sur les intonations (ne pensez qu’aux intonations).
  • Si vous avez plus de mal, faites le même travail que dans l’exemple ci-dessus. Mettez en gras les mots, les syllabes sur lesquels vous voulez appuyer. Ensuite, entraînez-vous en lisant. Enfin, lâchez le texte et lancez-vous !

Un commentaire sur “L’intonation de votre discours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s