Le management

Pourquoi ?

Si vous postulez en école de management, d’ingénieurs ou dans une formation universitaires de management, on peut vous questionner sur le manager/le management et surtout le manager que vous êtes ou que vous serez. Mais, allez-vous me dire, « je ne suis pas censé déjà connaître cela, je viens justement apprendre ! ». Sauf qu’il vous faut le minimum, qui montre que vous avez un minimum de curiosité sur le sujet. Ce minimum, je vous le donne sous forme de deux définitions qui devraient vous servir pour a peu près toutes les questions liées au management, pour peu que vous fassiez preuve d’un peu de souplesse. Inutile de vous en donner plus à ce stade.

Comment ?

  • Qu’est-ce qu’un manager ?

Vous pouvez ici retenir la définition à la fois exhaustive et synthétique de Mintzberg, qui est un des auteurs les plus prolixes sur le management. Il a décomposé le travail de manager en 10 rôles répartis sur trois niveaux.

1. L’information

a. Observateur actif

Le fait d’avoir un rôle de liaison permet au cadre d’avoir beaucoup plus d’informations que son équipe. La recherche d’informations est une des clés de la profession de manager. Dans le rôle d’observateur actif, le cadre scrute en permanence son entourage à la recherche d’informations.

b. Diffuseur d’information

Par son poste, son réseau, et son activité d’observateur actif, le manager dispose de nombreuses informations qu’il diffuse en retour à ses équipes, à son réseau ou à ses relations selon les circonstances.

c. Rôle de porte-parole

Le manager a également un rôle de porte parole « officiel » en charge de la communication, aussi bien vers l’extérieur en tant que porte-parole de ses équipes, que vers l’intérieur en tant que porte-parole de la hiérarchie.

2. Contact inter-personnel

a. Symbole

Le cadre est lié au symbole qu’incarne le « chef ». Par sa fonction, il représente son équipe ou son service auprès de l’extérieur, et le pouvoir hiérarchique auprès de son équipe.

b. Leader

L’influence du manager est la plus évidente dans son rôle de leader :

Élaborer une vision : où on va, comment on y va

Fixer les règles

Motiver l’équipe

Développer l’efficacité de l’équipe

c. Agent de liaison

Le dernier rôle est d’être un agent de liaison. Le cadre est en quête permanente d’informations qui pourraient lui être utiles, il passe donc beaucoup de temps à construire un réseau autour de lui. Selon l’étude de Mintzberg, il est surprenant de constater que les managers passent beaucoup plus de temps avec leurs pairs et d’autres personnes extérieures à leur organisation qu’avec leurs propres subordonnés et encore moins de temps avec leur hiérarchie.

3. Décision / Action

a. Entrepreneur

C’est par son rôle d’entrepreneur que le manager va construire les projets pour l’institution dans laquelle il travaille. Il est important de relever que la décision de mettre en place un projet émerge de décisions prises les unes après les autres.

b. Répartiteur de ressources

Le manager est aussi un répartiteur de ressources. Il doit savoir répartir les différentes activités qu’on lui demande et mettre en place l’organisation adaptée :

Définir les compétences requises

Décider de l’utilisation des ressources qui lui sont affectées

Attribuer les responsabilités

c. Régulateur / Gestionnaire des perturbations

Tout n’est pas sous contrôle, et parfaitement planifié. Le rôle qui peut vite devenir le plus consommateur en temps est de gérer les multiples perturbations.

Les imprévus

Les conflits

Les problèmes de personnes

d. Négociateur

Il est clair que le manager va consacrer une grande partie de son temps à négocier. Cela fait partie intégrante de ses rôles car il est le seul à détenir toutes les informations sur son organisation, et surtout sur ses ressources.

  • Les types de management

On admet en général 4 grands types de management.

Style Persuasif

MOBILISER

Fonctionnement de l’équipe basé sur des procédures (organisationnel fort) et des échanges nombreux (relationnel fort).

Qualités du manager : Charisme, chaleur humaine, capacité à guider

Attitudes : Ecoute d’avis et de suggestions, décisions efficaces.

Résultat : Equipe soudée, culture de service,rassemble, donne envie de se dépasser.

Style Participatif

ASSOCIER / IMPLIQUER

Fonctionnement de l’équipe basé sur l’analyse des faits (organisationnel minimum) et des échanges nombreux relationnel fort.

Qualités du manager : Arbitre, « centre » de l’équipe, révélateur, visionnaire.

Attitudes : Analyse, objectivité, planification.

Résultat : Gestion de complexité, consensu qualité, motivation.

Style Directif

STRUCTURER

Fonctionnement de l’équipe basé sur des procédures (organisationnel fort) et des prises de décisions (relationnel minimum).

Qualités du manager : Expert technique, référent.

Attitudes : Fermeté, décisions efficaces.

Résultat : Efficacité immédiate, rapidité, quantité.

Style Délégatif

RESPONSABILISER

Fonctionnement de l’équipe basé sur l’analyse des faits (organisationnel minimum) et des prises de décision (relationnel minimum).

Qualités du manager : Permissif, créatif, intuitif

Attitudes : Energie, enthousiasme.

Résultat : Initiative, innovations, spontanéité, Ambiance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s