Le mensonge

Le jury peut vous poser les questions suivantes :

« Nous avez-vous menti ? »

« Quel est votre plus gros mensonge ? »

« Est-ce que le mensonge fait partie des outils du manager ? »

Pourquoi ?

Pour répondre à ces questions, vous n’avez pas à vous engager dans une reflexion philosophique. Mais le jury peut profiter de ces questions pour vous amener à réfléchir. Donc avoir des idées sur la question peut être utile.

L’honnêteté. Le jury recherche des candidats faisant preuve d’honnêteté. C’est une qualité que l’on peut qualifier « de base ». L’honnêteté est vue comme la condition minimale des relations sociales, qu’elle soit en entreprise, dans l’école, en entretien. Il est difficile donc de vous présenter comme un menteur. De toute façon, il y a peu de chance que dans une situation pareille, celle de l’entretien, vous vous disiez menteur. Mais je préfère être clair !

La maturité. Le mensonge, ce n’est pas bien. Ok. C’est un point de vue moral. Une fois cela dit, il reste que le mensonge est très pratiqué. C’est un fait social, un fait de l’homme en société. Le mensonge est partout, l’homme s’invente des histoires, qui prennent parfois la forme d’institutions, de principes qui semblent immuables, mais sont pourtant fondés sur des mensonges. La réalité n’est pas toujours facile à vivre; le mensonge peut être un passage vers la vérité; il peut être une stratégie de protection. Bref, le recul que vous êtes capable de prendre sur cette question, votre capacité à admettre que le sujet est plus complexe que « ce n’est pas bien de mentir »  sont au coeur du sujet.

Les idées sur la notion

Voici quelques citations sur le mensonge. Lisez-les toutes car elles vous donneront un avis sur le sujet; elles représentent un condensé d’idées sur la question.

Le piège sur la question du mensonge est de tomber dans des propos manichéens : « mentir, ce n’est pas bien ». Il faut prendre du recul et prendre le mensonge comme un fait social. Il fait partie des formes d’expression sociale et il est tellement ancré qu’il appuie beaucoup des constructions humaines : les religions, les institutions, l’histoire, la littérature… Admettez donc que la question est complexe. Voici des arguments qui caractérisent le mensonge.

Le mensonge est dangereux 

  • Il est abyssal et vain

« Qui dit un mensonge en dit cent », Proverbe français

« Pour cacher un mensonge, il faut mentir mille fois », Proverbe indien

« Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour », Proverbe juif

« Aucun homme n’a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge », Abraham Lincoln, ancien Président des Etats-Unis d’Amérique

  • Il n’est pas constructif

« Nulle raison ne pourrait justifier le mensonge », Anton Tchekhov, écrivain russe (1860-1904)

« Le mensonge n’est bon à rien, puisqu’il ne trompe qu’une fois », Napoléon Bonaparte, encreur français (1769-1821)

« Un mensonge est utile quand il permet de transformer la réalité, mais quand la transformation échoue il ne reste plus que le mensonge, l’amertume et la conscience du mensonge », Michel Houellebecq, écrivain français

« Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits », Proverbe africain

« Voiler une faute sous un mensonge, c’est remplacer une tache par un trou », John Petit-Senn, poète franco-suisse (1792-1870)

Le mensonge est une activité humaine, nécessaire

  • La vie est un mensonge. Tous les principes, toutes les institutions, les cultures, les mythes, sont des formes de mensonge. Mensonges dans lesquels nous sommes immergés depuis notre naissance et depuis des générations, des siècles. L’homme a construit les conditions d’une existence plus paisible, existence dans laquelle il a l’impression de maîtriser de son destin; ces constructions physiques ou mentales aident l’homme à exister et à exister en société. Le mensonge est donc partout et aide l’homme a rendre sa vie plus supportable. A ce titre, le mensonge est apaisant, travestissant. Cela vaut à l’échelle de l’Homme comme à l’échelle des entités sociales les plus petites : l’entreprise, la famille…

« Les prétendues vérités de la vie sont fausses. Elles sont des mensonges essentiels qui la rendent possible. », Jack London, écrivain américain (1876-1916)

« Le mensonge est l’oxygène de la respiration sociale », Maurice Chapelan, journaliste et essayiste (1906-1992)

« Mensonge orné vaut mieux que vérité mal dite », Proverbe libanais

« Nous avons peut-être besoin de ce mensonge pour nourrir notre espoir. L’imagination a été inventée pour alimenter l’espoir. », Roger Fournier, auteur et réalisateur québécois (1929-2012)

« Le mensonge n’est un vice que quand il fait du mal ; c’est une très grande vertu, quand il fait du bien. Soyez donc plus vertueux que jamais. Il faut mentir comme un diable, non pas timidement, non pas pour un temps mais hardiment et toujours. », Voltaire, écrivain et philosophe français (1694-1778)

« A une vérité ténue et plate, je préfère un mensonge exaltant », Alexandre Pouchkine, poète, dramaturge et romancier russe (1799-1837)

« La vie est un mensonge plus grand que les autres », Georges Clemenceau, homme d’Etat français (1841-1929)

« Sans le mensonge, la vérité périrait de désespoir et d’ennui », Anatole France, écrivain français (1844-1924)

« Tous songes sont mensonges. », Blaise de Montluc, maréchal de France, 1500-1577

« L’histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d’accord. », Napoléon Bonaparte, empereur français (1769-1821)

  • Le mensonge peut-être une voie vers la vérité

« L’art est un mensonge qui nous permet de dévoiler la vérité », Pablo Picasso, peintre, dessinateur et sculpteur (1881-1973)

« Je mens, mais mes mensonges deviennent des vérités », André Malraux, écrivain et homme politique français (1901-1976)

  • Le mensonge est relatif

« La politique n’étant qu’un enchaînement de conséquences, toute vérité isolée devient un mensonge dans l’ordre social », Joseph Fiévée, journaliste et écrivain français (1767-1839)

« Un mensonge souvent n’est qu’une vérité qui se trompe de date. Et cela peut se dire aussi bien de la science que de l’amour. », Etienne Rey, écrivain français (1873-1940)

« Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. », Friedrich Nietzsche, philosophe et poète allemand (1844-1900)

« La vérité, c’est juste le mensonge qui nous plaît le plus, non ? », Eric-Emmanuel Schmitt, dramaturge et écrivain français

  • Le mensonge à dessein ou l’intelligence du mensonge

« Un mensonge d’épreuve est comme une première charge qu’on met dans une pièce d’artillerie pour l’essayer ; c’est un mensonge qu’on lâche à propos, pour sonder la crédulité de ceux à qui on la débite. », Jonathan Swift, écrivain et essayiste anglo-irlandais (1667-1745)

« Feindre de croire un mensonge est un mensonge exquis », Maurice Chapelan, journaliste et essayiste (1906-1992)

  • Le mensonge révèle plus l’inconsistance de celui qui le reçoit

« Il n’y a point d’homme qui débite et répande un mensonge avec autant de grâce que celui qui le croit. », Jonathan Swift, écrivain et essayiste anglo-irlandais (1667-1745)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s