L’amitié

Le jury peut vous poser les questions suivantes :

« Avez-vous des amis ? »

« Combien avez-vous d’amis ? »

« Quelle place accordez-vous à l’amitié ? »

« Comment choisissez-vous vos amis ? »

« Sur quoi se basent vos relations d’amitié ? »

« Choisissez-vous des amis qui vous ressemblent ? »

« Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour un ami ? »

« Qu’attendez-vous d’un ami ? »

« Qu’apportez-vous à vos amis ? Que vous apportent-ils ? »

Pourquoi ces questions ?

La sociabilité. Si vous avez des amis, c’est que vous êtes, au moins partiellement, sociable. A court terme, cela intéresse directement le jury puisque vous allez vous insérer dans une promo. Si la vie associative est présente, on vous y attend; si les promos sont de petite taille, il vaut mieux que l’ambiance soit bonne entre tout ce petit monde. A moyen/long terme, le jury sait bien que la vie professionnelle est autant déterminée par la solidité de vos liens que par vos compétences. Et puis, quand la vie est dure, les amis sont une soupape de sécurité, un matelas bien pratique sur lequel on peut se reposer. Bref, l’amitié, c’est solide et c’est sain pour le jury !

L’authenticité. Quand on vous interroge sur vos amis, on entre dans votre sphère intime. Et on y entre encore plus franchement quand on s’intéresse aux secrets de vos amitiés (ce qui les fonde, comment vous choisissez vos amis, qui sont des questions tellement intimes qu’on ne se les pose même pas soi-même !). Voyez là une tentative du jury d’accéder à votre « vrai vous », pas à celui qui a préparé son entretien. Cette tentative est touchante de la part d’un jury : elle montre à quel point il est démuni de moyens pour vous connaître. Il est obligé d’en arriver à ce genre de questions pour essayer de tâter du doigt un truc authentique. Donc ne soyez pas affligé par la banalité de vos réponses sur ce sujet; ces réponses ont vocation à rassurer le jury, pas à être brillantes.

Les idées sur la notion

Voici quelques citations sur l’amitié. Lisez-les toutes car elles vous donneront un avis sur le sujet; elles représentent un condensé d’idées sur la question. Trouvez celle avec laquelle vous vous sentez le plus en phase. Apprenez-la, connaissez son auteur (il est utile de se renseigner rapidement sur son auteur au delà des quelques indications que je donne) et sachez l’expliciter.

  • La force rare du sentiment d’amitié

« Avoir beaucoup d’amis, c’est n’avoir point d’amis », Aristote, philosophe grec (IV siècle avant JC)

« Ce n’est pas un ami que l’ami de tout le monde », Aristote, philosophe grec (IV siècle avant JC)

« L’amitié est la similitude des âmes », Alcuin, poète, savant et théologien anglais (732-804)

« Amitié qui finit n’avait point commencé », Publius Syrus, poète latin (Ier siècle avant JC)

« L’amitié est une âme en deux corps », Aristote, philosophe grec (IVe siècle avant JC)

« L’amitié naît lorsqu’on a pour l’autre une estime supérieure à celle qu’on a pour soi-même », Friedrich Nietzsche, philosophe allemand (1844-1900)

  • L’amitié est engageante

« Les devoirs de l’amitié, sont la confiance, la bienveillance et les conseils », Voltaire, écrivain et philosophe français (1694-1778)

« Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l’amour : la certitude », Honoré de Balzac, écrivain français (1799-1850)

« L’amitié multiplie les biens et partage les maux », Baltasar Gracian y Morales, écrivain espagnol (1601-1658)

« L’amitié, ce n’est pas d’être avec ses amis quand ils ont raison, c’est d’être avec eux même quand ils ont tort », André Malraux, écrivain, intellectuel français (1901-1976)

  • L’amitié est un rapport à soi avant d’être un rapport aux autres

« Commence déjà à être l’ami de toi-même, tu ne seras jamais seul. », Sénèque, philosophe grec (Ier siècle après JC)

« Tout le monde veut avoir un ami. Personne ne s’occupe d’en être un », James Joyce, romancier et poète irlandais (1882-1941)

  • Les amis ne se choisissent pas

« Choisis tes ennemis ; mais laisse les amis te choisir », André Gide

« Je n’ai pas trouvé mes amis, le bon dieu me les a donnés. », Ralph Waldo Emerson

  • Cynisme sur l’amitié

« Ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu’accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité », Montaigne, philosophe et moraliste (1533-1592)

« Il n’y a pas d’amis : il y a des moments d’amitié », Jules Renard, écrivain et auteur dramatique français (1864-1910)

« L’amitié est un contrat par lequel nous nous engageons à rendre de petits services à quelqu’un pour qu’il nous en rende de plus grands », Montesquieu, philosophe et écrivain français (1689-1755)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s