La gloire, les honneurs

Les questions qui renvoient à la gloire, aux honneurs peuvent être les suivantes ;

« Recherchez-vous les honneurs ? »

« Quelle médaille voudriez-vous ? »

« Voudriez-vous être célèbre ? »

Pourquoi ces questions ?

Ces questions sur la gloire et les honneurs ont une double visée, contenue dans l’ambivalence des termes. Pour faire simple retenons le terme gloire. En effet, à travers ces questions, le jury peut mesurer deux choses :

L’ambition : la gloire, comme vous ne l’avez sans doute pas encore, est un horizon futur pour vous. Quand on recherche la gloire, on manifeste de l’ambition. Et l’ambition est recherchée par le jury. Si vous refusez la gloire, il ne faudra pas pour autant jeter avec l’ambition et donner l’impression au jury que vous vous foutez de tout. Une réponse courante, mauvaise :

« Ah non, je ne recherche pas vraiment la gloire ! » Ok, donc j’en déduis que vous n’êtes pas ambitieux. On peut expliquer qu’on ne recherche pas la gloire mais il ne faut surtout pas faire passer l’idée que vous n’avez pas d’ambition.

La superficialité : rechercher la gloire, c’est aussi accorder de l’importance à quelque chose perçu comme superficiel. Vous recherchez la gloire et non des réalisations concrètes.

Que vous confirmiez votre recherche de gloire ou que vous rejetiez toute idée de gloire, vous devrez avoir en tête ces deux préoccupations du jury : il veut des candidats avec de l’ambition mais une ambition fondée sur des actes sérieux.

Comment répondre ?

Voici un florilège de citations et aphorismes sur la gloire. Trouvez celle ou celui avec laquelle ou lequel vous vous sentez le plus en phase. Apprenez-la/le, connaissez son auteur (il est utile de se renseigner rapidement sur son auteur au delà des quelques indications que je donne) et sachez l’expliciter.

– Oui à la gloire –

  • Ce n’est pas une grande surprise, la gloire est elle-même glorifiée par le célèbre empereur français :

« La mort n’est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c’est mourir tous les jours », Napoléon Bonaparte

  • Pour certains, la gloire n’est pas superficielle dans la mesure où elle est la conséquence d’actes exceptionnels, hors du commun. Donc dans la définition même de la gloire, il y a ces actes. La gloire ne repose pas sur rien. Elle est une simple conséquence et non une fin en soi.

Définition de la gloire par le dictionnaire de l’Académie française : « renommée éclatante, étendue et durable, qu’attirent des vertus ou des mérites hors du commun, des actions ou des œuvres exceptionnelles. »

« La gloire n’est jamais où la vertu n’est pas. », Zoot Sims (saxophoniste de jazz américain mort en 1985)

« Quand il n’y a pas péril dans la lutte, il n’y a pas de gloire dans le triomphe », Pierre Corneille (poète et dramaturge français, 1606-1684)

« La gloire n’est un bien qu’autant qu’on en est digne », Buffon, naturaliste, écrivain (1707-1788)

  • La gloire est d’ailleurs d’autant plus noble qu’elle est discrète

« La gloire. Les petits la veulent bavarde; les grands l’acceptent muette », Maurice Chapelan, journaliste, essayiste français (1906-1992)

Pour d’autres, elle est plus un moteur qu’une état. Ce serait donc la quête de gloire qui serait plus intéressante que la gloire elle-même. La gloire donne une ambition. Elle serait non pas une fin, mais un moyen.

« Plus belle à désirer qu’à posséder », Joseph Joubert (moraliste et essayiste français, 1754-1824)

– Non à la gloire –

  • La gloire et la recherche de la gloire (qui sont deux choses différentes) peuvent perturber votre rapport au monde, aux autres, votre personnalité, mais aussi vos actes.

« Celui qui est affamé de gloire n’hésite pas à dévorer aussi l’homme qui est en lui », Stanislaw Jerzy, poète et écrivain polonais (1909-1966)

« La douceur de la gloire est si grande, qu’à quelque chose qu’on l’attache, même à la mort, on l’aime », Blaise Pascal mathématicien, philosophe français (1623-1662)

« La gloire ressemble au marché : parfois, quand vous y restez quelque temps, les prix baissent. », Francis Bacon, scientifique et philosophe anglais (1561-1626)

  • La gloire écarte tout simplement des choses essentielles…

« La gloire est pour un vieil homme ce que sont les diamants pour une vieille femme : ils la parent et ne peuvent l’embellir. », François René de Chateaubriand, écrivain et homme politique français (1768-1848)

« La gloire, c’est la fumée sans feu dont on parle tant », Jules Renard, écrivain et auteur dramatique français (1864-1910)

« La gloire est le deuil éclatant du bonheur », Madame de Staël, romancière et essayiste (1766-1817)

« La gloire est une incompréhension, peut-être la pire », Jorge Luis Borges, écrivain argentin (1889-1986)

« Même les plus cons ont leur jour de gloire : leur anniversaire », François Cavanna, écrivain, dessinateur français (1923-2014)

  • … alors même qu’elle est très éphémère; ce que ne sont pas les réalisations. Et puis toutes les actions nobles ne mènent pas à la gloire. Le couronnement par la gloire est le reflet d’une époque, on est toujours glorifié par une société à un moment donné. Et si vous êtes en avance sur votre temps, jamais vos réalisations ou pensées seront reconnues et ne vous porteront jusqu’à la gloire. D’où le fait que le gloire porte plus sur des morts que des vivants d’ailleurs.

« La gloire est le soleil des morts », Honoré de Balzac, romancier, essayiste français (1799 – 1850)

« Les heures de gloire ont la vie courte », Pierre Nepveu, écrivain québécois contemporain.

« Au cimetière de la gloire, il n’y a pas de concession à perpétuité », Eugène Labiche, dramaturge français (1815-1888)

« La gloire est un vêtement de lumière qui ne s’ajuste bien qu’aux mesures des morts », Pierre Reverdy, poète français (1889-1960)

  • La vertu n’a pas besoin de gloire

« La vertu est chose bien vaine et frivole si elle tire sa recommandation de la gloire. », Michel de Montaigne, philosophe et moraliste (1533-1592)

– Troisième voie ?

  • La gloire est superficielle ? Et alors ? La vie est bien superficielle !

« La gloire n’est que fumée, j’en conviens, mais l’homme n’est que poussière », Rivarol , écrivain, essayiste français (1753-1801)

  • L’ambition plus que la gloire

« L’ambition enivre plus que la gloire », Marcel Proust, écrivain français (1871-1922)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s