Votre attente dans le couloir, avant l’entretien

Pourquoi ?

Si votre entretien est physique et non en ligne, vous attenderez votre tour devant la porte de la salle d’entretien. Le couloir est un « non-lieu » et un « non-moment » pour vous. Que vous croyez ! Un couloir est un lieu où l’on passe. Sauf que cette fois, vous allez y stationner quelques instants, avant votre entrée dans la salle d’entretien. Vous allez y passer de 2 minutes à plusieurs heures selon les configurations. De quoi considérer avec sérieux ce moment, pas si insignifiant que cela. Le bon lancement de votre entretien peut trouver là des conditions plus ou moins favorables.

Comment ?

  • Les évidences
    • Arriver en avance. Souvent vous sont indiquées les conditions exactes du rendez-vous. Prenez toujours une marge importante. Le retard est préjudiciable en situation d’entretien.
    • Soigner son comportement. Vous pouvez être observés par des membres du jury qui sortent, qui passent près de vous mais que vous ne soupçonnez pas être des membres de jury. Soyez donc poli et correct avec l’administration, les assesseurs, les autres candidats. Le jury sait très bien que vous êtes en représentation devant lui pendant l’entretien; il a, dans cette situation informelle du couloir, l’opportunité de vous observer en conditions naturelles ou quasi-naturelles. Bref, n’oubliez pas que vous pouvez être observé. Sans être parano pour autant ; il n’y a aucun processus organisé pour vous observer en situation informelle. N’exagérez pas non plus la politesse ; cela révèlerait un manque de confiance en soi.
    • De la retenue, et pas seulement aux abords de la salle. On a déjà vu des candidats discuter à la machine à café avec des membres de jury sans le savoir ; et si vous ne discutez pas avec eux, les membres de jury ne sont jamais très loin. Soyez vigilants !
  • Des informations sur le jury

Cet instant passé dans le couloir est l’opportunité d’en apprendre sur les membres du jury.

  • Regardez dans le couloir, sur la porte. Parfois le nom et la fonction de chaque membre de jury sont affichés. Si vous connaissez votre jury plusieurs heures ou jours avant votre passage, c’est une bonne idée d’aller chercher cette information. Si vous apprenez qu’il y a un chercheur en finance et que vous voulez faire de la finance, vous saurez que vous serez certainement challengé sur le sujet. En revanche, si vous voulez faire du marketing, vous savez que le jury sera peut-être peu bavard (et donc que vous ne devrez pas l’interpréter comme un mauvais signe mais comme de l’incompétence ou du désintérêt sur le sujet).
  • Glanez des informations auprès des sortants. Entre la rétention d’information, le fait que eux n’ont peut-être pas bénéficié d’infos avant d’entrer et qu’on n’est pas forcément bavard en sortant d’un tel exercice, vous pourrez obtenir quelques renseignements. En général ces derniers sont honnêtes mais peu nombreux. Soyez discret toutefois, faites-le délicatement, avec classe, pas comme un pigeon qui vole sur un bout de pain.

Vous pouvez avoir connaissance de la constitution du jury bien avant le jour de votre entretien. Certains jury se tiennent pendant plusieurs jours, sont constitués pour la durée entière des épreuves d’entretien. Vous pouvez donc passer discrètement glaner ces informations avant le jour J.

Attention, les jurys ont horreur des candidats un peu trop pot de colle, qui en font trop, qu’ils voient toujours traîner dans les couloirs. Cela révèle une trop grande volonté de contrôle sur une épreuve censée être « naturelle » ou un manque de confiance en soi. Evitez de même les sourires trop prononcés, les niaiseries et politesses excessives qui feraient de vous un « fayot » de première catégorie. Pas franchement apprécié.

  • Votre liste de points-clés

La dernière chose à laquelle vous devez penser est votre liste de points-clés. Elle va être précieuse dans l’entretien. Il faut que vous la visualisiez parfaitement. Essayez de la faire apparaître si vous avez une mémoire visuelle ; récitez la liste sinon.

  • Appuyez sur l’interrupteur !

J’aime beaucoup cette image et si vous pouviez l’avoir en tête, cela serait une bonne chose. Quel que soit votre état de stress, vos préoccupations, votre niveau de préparation, dès lors que le jury va venir vous chercher, entre le moment où il vous dit de le suivre et votre entrée dans la salle, pensez à faire la DERNIERE chose qui soit : APPUYER SUR L’INTERRUPTEUR. Entendez, on passe sur « ON » ; pendant 20 ou 40 minutes, vous mettez tout de côté, vous entrez dans une bulle et vous donnez le meilleur. Pourquoi l’interrupteur : car l’entretien est un moment important, à part ; il est hors de question que vous arriviez dans votre état « normal », ordinaire, avec bonhommie. Il faut tout donner !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s