Ne pas parler politique en entretien = passer pour peu courageux ?

« Vous dites que vous vous intéressez au politique et pourtant vous ne voulez pas donner votre opinion ! Quel manque de courage ! »

Très nettement le jury se fait provocant. Il veut tester vos limites et surtout votre résistance, votre capacité à défendre votre position. L’insistance du jury ne doit pas vous perturber. La constance, la capacité s’affirmer font partie des critères de notation du jury.

Néanmoins, deux observations :

  • Attention à votre attitude. Ce genre de provocation du jury engendre en général deux réactions possibles.

1. Vous vous braquez; très souvent j’ai vu des candidats s’agacer :

« Mais, comme je vous l’ai déjà dit, je ne vous donnerai pas mes opinions. »

« Je n’ai pas à vous donner mes opinions; je ne crois pas que cela soit permis de la part d’un jury! »

Préférez :

« Je maintiens que je préfère garder mes opinions pour moi car en démocratie, le vote et les opinions peuvent et même dans certaines circonstances doivent rester privés, n’est-ce pas ? ».

2. Vous vous effacez : vous bafouillez, vous êtes impressionné, vous sentez que l’entretien prend une mauvaise tournure.

  • Il va falloir que vous ne vous contentiez pas de résister et que vous entamiez une bascule pour faire évoluer la discussion. Le risque est bien de s’installer dans un dialogue de sourd. C’est une règle d’ailleurs générale dans l’entretien : soyez actif et proposez, ne vous installez pas dans le confortable (ou inconfortable) jeu de questions réponses du jury.

Comment basculer ? Il vous faut tout simplement revenir à la liste de vos points-clés et essayer, dès que possible, de faire un lien vers l’un des ces points-clés.

Si vous n’êtes pas assez ferme dès le départ ou ne prenez pas l’initiative d’une bascule vers un autre sujet ou un sujet connexe, vous risquez de voir s’enchaîner les questions et de perdre la maîtrise de la situation.

  1. « Je n’ai pas l’intention de vous donner directement mes opinions politiques; néanmoins je peux vous parler d’un sujet sur lequel je me sens particulièrement engagée et sur lequel j’ai un avis bien tranché. » 
  2. « Je n’ai pas l’intention de vous donner directement mes opinions politiques; néanmoins je ne pense pas que cela marque un manque de courage. Chez moi, le courage s’est beaucoup plus exprimé au travers de ces trois dernières années où j’ai travaillé en moyenne 25 heures par semaine pour payer mes études et réussi à obtenir ma licence avec mention bien… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s