Les monographies (comme élément de lucidité sur votre projet professionnel)

Monographies

Le Larousse définit une monographie comme une étude détaillée sur un point spécial d’histoire, de science, sur une personne, sa vie, etc. Pour ce qui nous concerne, une monographie est un discours de 2-3 minutes sur un exemple approfondi, creusé. Cela a vocation à montrer votre maîtrise d’un sujet à travers un exemple précis. Une sorte d’échantillonnage de votre connaissance et de votre intérêt pour un sujet. Quel que soit votre niveau, quelle que soit la formation à laquelle vous postulez, les monographies sont un passage obligé. Préparez-en toujours 2 ou 3.

Pourquoi ?

  • La mise en situation. Les jurys n’ont pas pour habitude de vous écouter clamer de grands intérêts pour tel sujet, tel secteur ou métier sans vous mettre face à des choses très concrètes. Donc lorsque vous affirmez « Je veux travailler dans le marketing », le jury a juste envie de vous demander de parler d’un produit: quand vous dites adorer la publicité, le jury est demandeur d’une publicité qui vous a marqué. Et là, hors de question de lâcher 3 mots, c’est une sollicitation de contenu, de fond, vous devez mettre le paquet.
  • L’analyse. Servir au jury une analyse précise sur un sujet, c’est gagner des points sur le critère d’analyse que le jury évalue dans la plupart des entretiens. Vous montrez du sérieux, une posture de réflexion, vous agrémentez de données précises. Il n’en faut pas plus pour convaincre.
  • Des points-clés à part entière. Les monographies, comme elles sont sur un format de 2-3 minutes, constituent des points-clés. Elles peuvent figurer dans votre fameuse liste des points-clés qui doivent être placés dans l’entretien.
  • Un élément de légitimité à acquisition rapide. Les monographies peuvent constituer ou appuyer des points de légitimité.

Exemple : pour légitimer votre projet dans la publicité, vous avez un stage dans une agence de publicité; vous avez aussi votre première formation très axée marketing et c’est tout. C’est un peu léger. Alors, vous allez dire, en 3eme point, que vous vous intéressez à la publicité au jour le jour, à travers vos lectures mais aussi dans votre quotidien. Et pour illustrer cet élément de légitimité, vous pourrez glisser vers une monographie produite sur une publicité que vous avez trouvée très pertinente.

Ce qu’il faut savoir sur les monographies

  • Un langage expert

Chaque discipline, chaque secteur a un langage spécifique, un jargon. Quand on est novice sur un sujet, ça se sent. Quand on veut montrer que l’on s’intéresse à un domaine, on essaie de distiller dans le discours quelques mots du fameux jargon.

Exemple : vous faites une monographie qui est un cas de marketing. Glissez les mots « positionnement », « mix », « panel », « part de marché »…

Mettez-y des données très précises ! Cela doit avoir l’air un peu docte quand même. Donc agrémentez votre propos de chiffres, pourcentages, de noms, de dates, de lieux. Soyez précis, montrez que vous avez une bonne maîtrise du sujet.

  • Le choix du sujet

Quelques conseils :

– Attention aux sujets bateau. Une monographie, que l’on peut appeler aussi un « cas », a vocation à parler de sujets qui montrent votre intérêt pour un domaine; peut-être même votre expertise. Si vous allez sur des sujets trop faciles, trop évidents, vous capterez difficilement l’intérêt du jury. Imaginez que vous vous dites calé en nouvelles technologies et votre sujet est : « la supériorité d’Apple ». Bon, un jury non expert dans le domaine avait déjà accès à ce cas, c’est trop évident. A moins que vous n’alliez chercher un sujet peu connu sur Apple.

Exemple : on continue à voir des étudiants parlant des cas marketing Nespresso ou Michel et Augustin. Stop ! On n’en peut plus ! Allez chercher des sujets plus originaux; pas marginaux pour autant car le jury doit pouvoir connaître.

  1. Choisissez des sujets plutôt récents. Au delà de 2 ans, ça commence à faire vieux.
  2. Préférez les sujets précis aux grands fourre-tout !

– La structuration. Votre propos doit être structuré, évolutif et montrer l’envie de répondre à une problématique. Il est hors de question d’avoir un discours descriptif sur un sujet. Vous devez problématiser et vous mouiller, prendre position. En général, vous pouvez suivre le plan suivant :

  1. Description de la situation
  2. Analyse de la situation
  3. Critiques ou problématiques (2 ou 3)

Allez-y spontanément ! Des monographies ainsi préparées sont des éléments précieux dans votre entretien pour les raisons évoquées plus haut. Donc ne les gardez pas en réserve. Vous avez tout intérêt à les placer et à ne pas attendre que le jury vienne dessus (rendez-vous sur la fiche Placer ses points-clés).

Mais comment placer une monographie aussi précise dans un entretien si on ne me pose pas une question sur le sujet ?

Démonstration : « Je m’intéresse à la publicité, dans mon quotidien, lorsque je me balade dans la rue, lorsque je parcoure des revues. Il m’arrive régulièrement de m’arrêter sur une publicité et d’essayer de l’analyser. Par exemple, la dernière publicité qui m’a marqué est celle de la marque Lacoste… » Et voilà, le travail est fait. il ne vous reste plus qu’à dérouler vos deux minutes brillantissimes sur la pub Lacoste !

Exemples

Monographie sur une publicité : le cas de la publicité Coca-Cola avec les ours polaires.

« Depuis longtemps, une publicité m’a interpellé. C’est la publicité Coca-Cola avec les ours. L’utilisation des ours chez Coca-Cola remonte aux années 20 et cette publicité a été diffusée plusieurs fois. La dernière date de 2014. On y voit des ours polaires qui boivent du Coca-Cola.

Si on regarde l’affiche, 3 éléments sont remarquables. 

  • D’abord les ours polaires, le fond étoilé et la bouteille (rouge) de Coca-Cola. Ces 3 ours blancs s’inscrivent dans un fond noir étoilé de sorte que notre œil soit immédiatement attiré par la bouteille de Coca Cola que l’enseigne a pris le soin de mettre en rouge (alors que le coca n’est pas rouge). L’affiche n’a pas de slogan…laissant au consommateur le soin de se faire sa propre idée. Elle désire, par l’utilisation des ours, annoncer qu’elle contribue à la protection de l’habitat naturel de l’ours polaire, menacé par le changement climatique.
  • Ensuite, la famille attendrissante. On y voit une maman ours entourée de ses 2 petits oursons. La maman est bienveillante à l’égard de ses petits : une posture et regard doux posé sur ses enfants, et une main sur l’épaule de celui qui boit la boisson…comme si elle lui disait « bois, mon petit, bois ; c’est bon pour toi ». La manière dont l’un des oursons tient la bouteille de Coca Cola, s’apparente à la situation d’un nourrisson qui se délecterait de son biberon de lait ; le lait, cette ressource naturelle si vitale et indispensable pour un nourrisson.
  • Enfin, la banquise. L’idée de la banquise peut pousser à comprendre trois choses : Coca cola est une boisson rafraichissante et se buvant très fraiche (d’ailleurs, l’ours blanc peut symboliser la fraîcheur de la boisson); Coca Cola n’est pas qu’une boisson qui se boit l’été en forte chaleur pour se désaltérer mais une boisson qui se boit toute l’année même au fin fond de la banquise par des nuits glaciales; la banquise est un endroit très éloigné de nous. Avec la banquise, on développe l’idée d’une autre dimension que cette boisson pourrait nous permettre d’atteindre, idée accentuée par la présence du ciel étoilé qui nous renvoie à une idée d’espace, de liberté voire de bonheur (romantisme).

Je trouve cette publicité remarquable :

  • La symbolique est ici maximale.
  • On vend un produit en ne faisant oublier ses qualités intrinsèques

Elle soulève néanmoins deux questions :

  • Combien de temps les marques vont-elles pouvoir jouer sur de fallacieux engagements environnementaux pour attirer la sympathie des consommateurs. Boire du Coca Cola est très loin d’aider à la sauvegarde des espèces animales. Jusque quand les consommateurs vont-ils être dupes ?
  • Même remarque sur l’émotion. Coca Cola joue uniquement sur l’émotion pour votre son produit. La promesse est tellement éloignée du produit à une époque où les consommateurs ne veulent plus fermer les yeux sur le produit et son éventuelle toxicité. »

3 commentaires sur “Les monographies (comme élément de lucidité sur votre projet professionnel)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s