La remise en cause de votre projet par le jury

Le jury peut évidemment vous contrarier sur votre projet professionnel. Il est là pour pour juger de sa pertinence, pour le tester, avec plus ou moins de bonne foi. Bref, vous serez sans doute « challengé » sur votre projet. Qu’est-ce qui peut vous arriver ?

Il ne trouve pas votre projet légitime

« Pourquoi ce projet ? »

« Vous n’avez pas envie de faire autre chose ? »

« Vous êtes sûr que ce que vous avez envie de faire ? »

Trois choses :

  • Soit votre projet est vraiment faiblard. Vous n’avez pas travaillé suffisamment sa légitimité. En dessous de 3 points de légitimité, c’est franchement bancal. Donc la première règle pour éviter la contestation, c’est vraiment de s’assurer que votre projet repose au minimum sur 3 points de légitimité.
  • Soit votre projet est a priori légitime mais le jury remet en cause un élément de légitimité, qui fait s’affaisser tout le château.

Exemple : « Vous dites être rigoureux, mais une couturière, ça doit être rigoureux aussi. La rigueur ça ne mène pas forcément à la finance ! » 

Dans ce cas : explicitez mieux ce point-clé et montrez qu’effectivement, seul, cet argument peut paraître faible, mais il vient s’ajouter aux autres points de légitimité; et dans ce cas, c’est un élément cohérent.

Exemple : « Je suis d’accord que la rigueur n’est pas l’apanage de ceux qui veulent de la finance; néanmoins je vous ai montré par mon stage, par mon parcours scolaire que la finance est point d’intérêt majeur pour moi. La rigueur, si elle est isolée, ne voudrait sans doute rien dire; mais dans le cas présent, elle vient en renfort de ce stage et de ce parcours tournés vers la finance. Et je pense que cet élément de ma personnalité confirme ce que j’ai perçu par ce stage et ce parcours scolaire. »

  • Soit votre projet est a priori légitime (il y a bien 3 points d’appui majeurs); mais le jury en veut plus. Il est insatiable. Voilà pourquoi il peut être utile d’avoir non 3 mais 4 ou 5 points de légitimité. Si vous les avez, gardez les en tête, au cas où. Ne les sortez pas spontanément, 3 points de légitimité sont suffisants.

Si le jury est vraiment insatiable et poursuit : « Ok. Quoi d’autre ? »; il sera temps, avec le sourire, de lui dire : « Mon stage, mes lectures, mes rencontres, mon mémoire, je trouve que mon projet ne trouve pas de fondement, vous trouvez-vous ? ». Et si besoin : « Les 4 points dont j’ai parlé sont très sérieux et fondent mon projet. Je peux redévelopper des choses qui n’ont pas été assez approfondies, mais dans ces 4 éléments se trouve ma motivation ».

Il ne vous trouve pas lucide

« Je n’ai pas l’impression que vous connaissiez si bien ce métier »

« Vous dites vous intéresser au domaine de l’art, mais finalement vous n’en suivez pas beaucoup l’actualité ! »

« Vous n’idéalisez pas un peu ce métier ? »

Deux choses :

  • Soit vous ne vous êtes pas assez préparé sur la connaissance de votre projet pour être lucide. Je vous renvoie aux articles sur la lucidité du projet.
  • Soit vous vous êtes bien préparé mais le jury est d’une exigence bien supérieure à ce que à quoi vous pouviez vous attendre vu votre niveau. Il peut s’en rendre compte comme ne pas s’en rendre compte (quand on vieillit, on oublie parfois ce que l’on est censé connaître quand on est plus jeune et on met la barre sans doute trop haut).

Si vous vous sentez prêt niveau lucidité et que vous pensez que le jury pousse un peu loin, alors n’hésitez pas à recadrer gentiment mais fermement :

« Je suis désolé, mais je ne peux pas répondre à cette question. Je ne suis pas encore un expert de ce secteur. Je m’y intéresse, je creuse certaines questions, mais je dois avouer que je ne sais pas encore tout. En revanche, j’ai envie d’apprendre et c’est ce qui m’anime aujourd’hui. »

Si c’est possible, vous pourrez rebondir sur un point-clé que vous avez préparé en rapport avec le sujet:

« En revanche, je peux vous parler volontiers de mon stage chez… qui m’a appris beaucoup sur ce métier. »

« Je peux en revanche vous parler d’une autre technologie qui m’a beaucoup marqué (MONOGRAPHIE) »

Il trouve votre projet trop élaboré ou trop précis

« Il est très précis votre projet…! »

« Vous ne voulez pas faire du marketing plutôt que de faire de la finance ? »

« Comment pouvez-vous être aussi certain de votre projet ? »

Eh oui, ça peut arriver aussi ! Un projet trop élaboré étant donné votre niveau de candidature peut envoyer de mauvais messages :

  • Vous passez pour trop rigide, trop fermé à l’exploration alors que vous êtes jeune.
  • Vous donnez l’impression que vous ne vous intéressez pas à tous les cours qui vous seront donnés et que vous vous concentrerez que sur la partie qui vous intéresse. Cela est problématique quant à votre engagement dans le programme et dans le suivi des cours.

Donc :

  • Référez-vous vraiment au niveau d’attente du jury selon votre niveau de candidature. Ne forcez pas la précision de votre projet.
  • Si le jury vous fait malgré tout une remarque en ce sens alors que vous êtes encore jeune (jusqu’à bac+3), essayez de désamorcer en montrant que c’est une piste sérieuse, sur laquelle vous cheminez mais que bien sûr 1. elle n’est pas fixée; qu’il vous faut la confirmer 2. vous avez l’envie de découvrir d’autres domaines (citez les autres disciplines enseignées). Pour crédibiliser ce dernier point, pour que le jury comprenne que ce ne sont pas des paroles en l’air, vous devez montrer que vous vous intéressez déjà à ces disciplines.

Exemple : « C’est bien ma piste la plus sérieuse; j’y mets effectivement beaucoup d’envie. Mais elle n’est pas absolument fixée et je pense que ma position peut et va sans doute évoluer. Par ailleurs, j’ai envie de découvrir d’autres matières connexes et même tout autre comme la physique et la chimie. D’ailleurs, c’est sur la physique que portait mon TPE déjà en classe de première. Donc, non, je ne veux pas vous donner l’impression d’avoir tout fermé; au contraire. Je prends juste très au sérieux cette piste. »

  • Si le jury vous fait cette remarque alors que vous êtes déjà à bac+5, a priori, vous pouvez le répéter et signer. Le jury veut vous mettre le doute mais il attend bien un projet élaboré et précis.

Il trouve votre projet trop vague

On peut distinguer deux cas :

  • Il est vague mais vous êtes dans votre droit. Vous êtes jeune, vous êtes à moins de bac+2/3. C’est normal d’avoir un projet vague. Ca l’est moins à bac+3 qu’à bac+0, c’est vrai. Et c’est pour cela justement qu’il peut y avoir des différences d’appréciation entre membre de jury sur des niveaux intermédiaires comme bac+2/3. Certains jugeront que votre projet n’a pas à être prêt; d’autre seront plus exigeants. Dans tous les cas, jusqu’à bac+3, vous devez ou vous avez le droit d’avoir un projet encore vague. Il faut donc le faire savoir, gentiment, au jury, en deux temps :

1. La confirmation du vague, qui est un vague volontaire et non de dilettante : « Je suis encore jeune et je n’ai pas toute l’expérience pour m’arrêter strictement sur un projet. Je voudrais tester un stage dans telle fonction, mais aussi connaître des disciplines comme x ou y avant de me prononcer définitivement. »

2. La réaffirmation de la piste que vous avez énoncée : « Toutefois mon intérêt pour la finance est très sérieux et je compte utiliser ces prochaines années pour continuer à faire cheminer ce projet. » Expliquez ensuite comment.

  • Il est vague et vous avez tort. C’est dur, mais il fallait y penser avant et s’y préparer.  A priori vous lisez ces lignes avant votre entretien. Il est donc encore temps.

Il trouve votre projet inadapté à l’école/au programme

A tort. C’est possible. Pour plusieurs raisons :

  • Le jury peut avoir mal compris votre projet ou alors en avoir une interprétation qui n’est pas juste. Il a donc l’impression que le programme ne colle pas au projet.

=> Dans ce cas, 1. Explicitez bien votre projet car il y a malentendu 2. Montrez en quoi le programme est parfaitement connecté au projet en allant dans le détail.

  • Tous les membres de jury sont loin d’être calés. Notamment les jurys des écoles de management ou d’ingénieurs, nombreux et pas connectés du tout à la réalité et à l’actualité du programme. Ils ont une idée de ce que l’on peut faire dans le programme, leur propre idée, fausse, mais vous devez composer avec.

=> Dans ce cas, il va falloir expliciter en détail le programme et en quoi justement il est adapté à votre projet. Mais il va falloir sortir des arguments très précis. Et tout cela avec beaucoup de sang froid car il est hors de question de faire comprendre au jury qu’il est à côté de la plaque, il serait vexé. Il faut user de diplomatie.

Exemple : « Je ne suis pas de votre avis car il y a bien au contraire dans ce programme des éléments précieux pour faire aboutir ce projet. D’abord…

A raison. Eh bien là encore, il aurait été bon de se renseigner en amont. Vous n’avez d’autre choix que de défendre votre crouton sur le modèle ci-dessus, on ne sait jamais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s