Comment développer vos expériences associatives et projets ?

La structure CMARA est la plus pertinente ici. Elle va vous permettre de développer un propos évolutif.

Contexte (30-40 secondes)

Le jury ne vous connaît pas, ne connaît sans doute pas l’association pour laquelle vous avez travaillé (il n’y a que quelques grandes associations qui aient une notoriété nationale) et encore moins dans quelles conditions vous avez exercé. Vous êtes trop peu bavard sur cette partie en général si bien que le jury ne parvient pas à visualiser l’activité de l’association et à « entrer » dans votre expérience. Si vous ratez cette étape, la suite de votre propos risque donc de passer sur la tête des membres de jury comme l’eau passe sur un imperméable.

Les éléments de contexte sont les suivants. Tous ne sont pas nécessaires dans tous les cas ; à vous de voir selon le cas de l’association.

  • La durée de votre engagement
  • Le nom de l’association et sa mission
  • La description de l’association (nombre de membres, lieu, organisation, budget)
  • Les enjeux de l’association
  • Le contexte dans lequel vous êtes arrivé

Mission (10 secondes)

Quel était votre rôle ? Quel était votre poste ?

Actions (1 minute 30)

Pour remplir votre mission, vous avez accompli des actions. On parle ici de la mise œuvre de votre « mission ».

  • Essayez d’organiser vos actions en 2, 3 ou 4 points.
  • Soyez le plus factuel possible.

Résultats (30 secondes)

Vous devez prouver que vous avez rempli votre « mission », que vous avez été efficace.

  • Essayez de trouver 2 ou 3 résultats probants.
  • Les résultats doivent être exprimés avec le langage approprié aux résultats : chiffré, quantifié.

Apports (30 secondes)

Vous terminez par ce que cette expérience vous a apporté. Quel a été le bénéfice de cette expérience ? Qu’en avez-vous retenu ? En quoi cette expérience vous a-t-elle enrichi ?

Essayez de structurer les apports en 2, 3 ou 4 points.

Pour trouver les apports d’une activité associative, vous pouvez puiser dans les éléments suivants :

  • Les compétences acquises : logistique, négociation, conviction…
  • La compréhension d’enjeux : l’intérêt du relationnel avec les démunis, l’importance du choix des mots dans l’exercice de conviction de partenaires…
  • L’identification de dimensions que vous aimeriez voir ou ne pas votre futur métier : travail d’équipe, analyse, challenge…
  • Les qualités acquises ou développées : écoute, leadership, capacités de médiation, persévérance…
  • L’identification de qualités ou de compétences qui sont nécessaires pour exercer telle ou telle fonction.
  • Les choses rendues possibles par cette expérience : voyage financé par l’argent gagné par exemple.

Attention à propos des qualités acquises : il est assez maladroit de dire que l’on a acquis telle ou telle qualité lors d’une expérience courte. Une qualité participe d’un processus d’acquisition long et présente une forte inertie. Donc peu de chance d’acquérir une qualité en 2 mois. Votre propos risque d’apparaître exagéré et artificiel (voire Miss France). En revanche, on peut développer une qualité, « gagner en » : « Je pense avoir gagné en écoute » ; « J’ai augmenté ma capacité à travailler en groupe ».

P.S. : les termes Mission, Actions, Résultats, Apports sont là pour vous aider à structurer votre propos. Ne les reprenez pas tels quels  à l’oral. Cela ferait très artificiel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s