Votre compatibilité avec le programme

Pourquoi ?

  • L’effet boulet. Un jury n’a pas intérêt à vous prendre dans le programme s’il n’est pas sûr que vous y serez bien. C’est donc une mission pour lui de mesurer votre compatibilité au programme. Un étudiant qui s’avèrerait non compatible une fois dans le programme pourrait :
  1. Abandonner
  2. Démotiver les autres étudiants
  3. Rompre l’atmosphère
  4. La complexité de mesure de cette compatibilité. Quand on parle de compatibilité, vous pensez d’abord au critère académique. C’est juste. Mais cela va bien au delà. Il y a plusieurs critères de compatibilité. Il faut que vous les mesuriez.

Soyez bien conscient que malgré un très bon dossier, un projet qui tient la route et d’autres bons points, un jury n’hésitera pas à refuser votre entrée s’il perçoit une incompatibilité majeure. Il peut passer évidemment sur des éléments d’incompatibilité mineure. C’est ce qui explique, entre autre, que l’on connaît des candidats très bons qui n’ont, de façon surprenante, pas été intégrés. Et jusqu’aux tout meilleurs. Autant dire que la question de la compatibilité est capitale.

Comment ?

Passez en revue tous les critères suivants. Identifiez ceux qui sont pertinents pour le programme auquel vous postulez. Assurez-vous d’avoir du répondant sur chacun des points.

Devez-vous attendre qu’on vous pose la question ou anticiper ? Dans l’ensemble, mieux vaut attendre les questions : inutile de se justifier pour ce qui n’est pas identifié par le jury comme un problème. Néanmoins, si vous pensez qu’au cours de l’entretien, du fait de votre personnalité, de vos expériences, un trait d’incompatibilité pourrait apparaître, mieux vaut anticiper.

Exemple : vous savez pertinemment que votre profil est très individualiste, que vous n’êtes pas très sociable; alors faites de votre seul engagement collectif un point-clé majeur à aborder dans votre entretien; ou débrouillez pour placer absolument votre volonté de vous engager dans une association dans l’école par exemple (avec des données précises sur cette association, sur le rôle que vous pourriez jouer, afin de crédibiliser au maximum votre propos).

  • Le rythme

Certains programmes sont très exigeants en terme de rythme : beaucoup d’heures de cours, alternance en école/entreprise, double-diplôme impliquant presque le double de travail…

La réponse :

  1. Ne vous montrez surtout pas surpris par cette question et argumentez sans hésitation. Dans le cas contraire, le jury pourrait juger que vous faites face pour la première fois à cette question, que vous découvrez le rythme élevé du programme. Or, le jury, à travers cette question, veut s’assurer que vous avez bien conscience de la charge.
  2. Justement, commencez par rassurer le jury en identifiant bien ce que va être cette charge. Vous aurez déjà répondu à la moitié de la question. Ne pas avoir de problème avec le rythme, c’est déjà prendre conscience de ce rythme. Evaluez-le au plus juste. cette étape est importante car vous pourriez apporter des preuves (point ci-dessous) que vous pouvez fournir un effort, mais pas à la hauteur de ce qu’on attend de vous dans le programme.
  3. Montrez que ce rythme ne vous fait pas peur en vous appuyant sur des expériences passées qui prouvent votre capacité de travail.

Exemple : « J’ai conscience de la charge de travail que représente ce double diplôme, à savoir les 20 heures de cours du programme, plus les 15 heures de cours pour le double diplôme, auxquelles s’ajoutent environ 15 heures de travail personnel, les révisions, les examens. Mais je me sens prêt. Pendant mes années de première et de terminale au lycée, j’ai mené de front mes cours (30 heures par semaine), le travail personnel (6 heures par semaine) et ma pratique de la natation, 8 heures par semaine. »  

  • La difficulté académique

Le jury a besoin de s’assurer que vous avez le niveau. A priori, si vous êtes parvenu jusqu’à l’oral, c’est que votre dossier ou vos écrits ont convaincu le jury. Normalement, il n’a pas à revenir sur cette dimension académique. Néanmoins, il peut le faire, pour les raisons suivantes :

Il veut juger par lui-même

  1. Votre dossier est global et ne lui permet pas de tester tel point précis
  2. Votre dossier ou vos écrits laissent apparaître une faiblesse jugée

La réponse :

– Identifiez les points problématiques de votre dossier ou de vos écrits et confrontez-les aux exigences les plus essentielles du programme. Vous pouvez avoir des faiblesses, mais qui n’ont pas d’impact sur votre capacité à suivre le programme

– Préparez une réponse (voir l’article sur le critère académique)

  • La disponibilité

Vous postulez à l’entrée dans un programme de formation; vous venez donc apprendre. Tout ce qui peut bloquer cet apprentissage constitue un cas d’incompatibilité.

La réponse :

  1. Veillez à ne jamais être arrogant;
  2. Veillez à bien être à l’écoute du jury, à intégrer ses remarques, ses observations, ses avis lors de l’échange.
  • La sociabilité (+ ambiance, extra-académique)

Le jury peut ne pas vous sentir dans l’esprit du programme. Plusieurs écoles de management par exemple ont sur leur grille de notation un critère qui, coché, débouche automatiquement sur une non-admission : le « caractère asocial ».

La réponse :

Si vous pensez pouvoir inspirer ce caractère asocial au jury, parce que vous vous connaissez un peu quand même, prenez les devants et placez impérativement des expériences qui infirment ce caractère, faites de ces expériences des points-clés que vous devrez placer. Ces expériences peuvent être associatives, sportives ou dans un cadre personnel et doivent toutes démontrer votre sociabilité.

  • La finance

Shocking ? Un jury pourrait vous refuser parce que vous n’avez pas une vue claire sur le financement de votre formation ? Oui. Il ne vous refusera pas parce que vous n’avez pas d’argent; il vous refusera parce que vous n’avez pas trouvé une solution crédible et opérationnelle pour financer votre formation et donc suivre sereinement le programme.

La réponse :

  1. Préparez toujours un plan de financement, comprenant, le coût de la formation et les coûts annexes, c’est-à-dire le logement, la nourriture, les charges courantes.
  2. Les sources de financement peuvent être :

– La famille
– L’épargne accumulée
– L’emprunt
– L’apprentissage, l’alternance
– Une activité professionnelle
– Les bourses

Ces sources de financement sont évidemment cumulables. Vous devez présenter un « plan » crédible, compatible avec le programme.

Exemple : si le programme représente 35 heures de cours plus 15 heures de travail personnel, une activité professionnelle de 25 ou 30 heures ne paraît pas crédible. Vous ne pourrez tenir le rythme sur le long terme. Nous sommes ici dans un cas d’incompatibilité majeure. Si vous voulez évacuer toute ambiguïté sur le financement, lorsque c’est compliqué : 1. Mentez 2. Ne vous embarrassez pas de plans complexes, choisissez une source globale qui simplifie définitivement la réponse : la famille, l’épargne accumulée, l’emprunt ou l’apprentissage.

  • Les qualités attendues

Le jury attend des qualités. Je vous renvoie à l’article sur les attentes du jury. Ces qualités sont de deux ordres :

  • Les qualités générales attendues d’un candidat
  • Les qualités attendues étant donné votre projet

Plus vous êtes avancé dans votre parcours, plus le jury s’attend à ce que vous ayez ces qualités. Un bac+5 qui postule à un master en finance d’entreprise a intérêt à déjà posséder les qualités d’analyse et de rigueur car ce n’est pas en 6 mois de formation qu’ils pourront être acquis.

Moins vous êtes avancé et plus le jury est indulgent car il recherche avant tout un potentiel. Il sera heureux de déceler des qualités déjà présentes, mais ne s’alarmera pas de qualités non encore développées.

La réponse :

Vous assurer que vos points-clés mais aussi que votre discours et votre posture le jour J véhiculent bien les qualités attendues. Pas de manière explicite, mais bien implicite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s