Les arguments génériques pour justifier le choix d’une formation

Pourquoi ?

Vous candidatez à un type de formation avant de candidater à une formation. Avant même de donner des arguments spécifiques à l’école ou au programme auquel vous postulez, il faut argumenter sur le type de programme.

Exemple : vous présentez des écoles de management post-bac. Avant de donner des arguments sur l’école devant laquelle vous vous trouvez, commencez d’abord par dire ce qui vous intéresse, ce que vous venez chercher du côté d’une école de management.

Trois arguments génériques sont possibles :

  • Les fondamentaux (obligatoire)
  • La spécialisation (facultatif)
  • La vie d’école (facultatif)

Les fondamentaux

C’est essentiel que vous commenciez par là. Vous devez manifester un intérêt global pour le programme. Certains candidats, qui oublient de manifester en premier leur intérêt pour les fondamentaux, et vont directement sur des arguments très spécifiques, se cassent les dents. Le jury peut les soupçonner de ne s’intéresser qu’à une partie du programme et les identifie comme de futurs élèves pas très sérieux.

Exemple : vous dites, devant un jury d’admission parallèle en école de management, parcours grande école : « Je viens chez vous parce que je veux me spécialiser dans la finance. » Grotesque erreur ! Le jury vous dira de faire un mastère spécialisé en finance.

Les fondamentaux sont le socle du programme. En général c’est très apparent sur le site internet; sinon, cela se déduit très facilement du type de programme.

Exemple pour Sciences Po post-bac : « Je viens d’abord chercher une formation générale aux sciences sociales. Je n’ai pas l’envie de me spécialiser dans une discipline mais de continuer à croiser plusieurs champs, ceux de l’histoire, de l’économie, de la sociologie et celui des sciences politiques, que je ne connais pas encore. Cette approche pluridisciplinaire et transversale, je veux qu’elle soit au coeur de mon parcours. »

Exemple pour une école de management : « Je viens d’abord chercher une solide formation au management et à l’entreprise. Je n’ai jamais fait de management auparavant : je veux donc apprendre toutes les disciplines que sont le marketing, la finance, la comptabilité, les ressources humaines etc. Cela va me permettre de mieux connaître l’entreprise, la façon dont elle fonctionne. Je veux que cet apprentissage me permette également de comprendre l’environnement de l’entreprise et cela sera permis par plusieurs cours, notamment de géopolitique, très présents dans le programme. »

Exemple pour une école d’ingénieurs : « Intégrer Telecom Bretagne, c’est d’abord la volonté d’acquérir tous les fondamentaux de l’ingénierie pour le numérique : mathématiques appliquées, informatique, systèmes d’information, physique etc. Les matières fondamentales et appliquées m’intéressent. Elles doivent me permettre de penser la complexité des systèmes numériques. »

Exemple pour un mastère spécialisé en marketing : « D’abord, j’ai besoin de faire l’acquisition de toutes les bases du marketing, puis progressivement de développer cette expertise. »

Exemple pour une école de tourisme : « D’abord, je souhaite acquérir toutes les bases qui vont me permettre d’être à l’aise dans l’industrie du tourisme, tant sur le plan des connaissances de l’industrie, que du management des unités commerciales. La proposition de l’école d’un partage à 50 % entre du théorique et du pratique me permettront de faire l’acquisition de ces bases tout en étant proche de la pratique, sur le terrain. »

La « spécialisation »

Une fois que le jury est assuré que vous êtes intéressé par « le gros du programme », il a envie de voir la direction spécifique que vous allez prendre, comment vous allez cheminer au delà des fondamentaux. C’est la spécialisation.

A savoir :

  • Ne prenez pas ce terme de spécialisation au sens strict d’une spécialisation au sein du programme, d’une majeure, d’une filière.

Cela peut être le cas : « Filière journalisme », « Majeure finance », « Option Mécanique des fluides ».

Mais une spécialisation, au sens où on l’entend ici, peut être une orientation que vous souhaitez donner à votre cursus, qui n’entre pas dans le cadre strict d’une majeure ou d’une filière et peut même chevaucher deux ou trois majeures ou filières.

« Je m’intéresse beaucoup à l’industrie des medias et je veux donc continuer à avancer dans ce domaine. Les chaires media mais aussi grande consommation m’intéressent dans ce sens. Plusieurs intervenants majeurs des médias sont intervenus l’année dernière lors de conférences par ailleurs; je compte bien profiter de ces rencontres. »

  • Dès lors que vous évoquez une spécialisation, il est important de démontrer, au passage, en quoi le programme va permettre de glisser vers cette spécialisation. Cette démonstration est présente dans l’exemple ci-dessus.
  • Cette spécialisation sera énoncée différemment selon votre niveau :
  1. Très nettement si vous êtes à bac+5
    « Ensuite, je souhaite me spécialiser dans la filière grande consommation »
  2. Assez nettement si vous êtes à bac+3
    « Ensuite, j’aimerais me spécialiser dans la filière grande consommation ou peut-être dans le digital, qui peut être un angle d’attaque très pertinent aussi. »
  3. Sous forme de piste si vous êtes bachelier ou issu de prépa
    « Ensuite, je suis très curieux de découvrir particulièrement ce qu’est le marketing, le marketing grande consommation, auquel je suis confronté en tant que consommateur depuis des années et qui m’interroge beaucoup. »
  4.  

La vie d’école, la vie du programme

A vous de voir s’il est opportun ou pas de placer la vie d’école ou du programme. Ca le sera dans au moins deux cas :

  • Si le programme valorise beaucoup sa vie interne (associations, événements, réseau…)
  • Si votre CV laisse apparaître une faiblesse associative ou d’engagement collectif et que vous voulez anticiper la possible identification d’un manque par le jury.

De quoi parler ?

  • Comme un tout. Vous pouvez mettre en avant une volonté de vous immerger dans une vie collective. Si vous l’avez joué individualiste en prépa, isolé à l’université, vous avez le droit de revendiquer une envie de vous inscrire dans un collectif, de dire « J’ai envie de :
  • vivre sur un campus
  • m’impliquer dans une vie associative
  • participer à l’animation d’une promotion »
  • Avec un focus particulier sur une activité. Laquelle ?
  • Une association :
  • Un réseau
  • La vie de la promotion
  • Une association de représentation du programme

Que dire ?

Lorsque vous évoquez la vie d’école ou de programme, vous devez être capable :

  • De citer précisément les engagements que vous pourrez prendre : nom d’association, événement… (les informations sont sur le site de l’école ou du programme en général, les anciens ou étudiants dans le programme peuvent vous renseigner également)
  • De connaître précisément l’activité de l’association ou du collectif que vous citez : mission, actions réalisées les années passées, actualité (le rapprochement d’étudiants dans le programme ou le contact directement de personnes engagées dans l’activité est quasiment le seul moyen d’obtenir ces informations; avec un peu de chance le collectif a une site internet)
  • D’expliquer quel pourrait être votre rôle, la façon dont vous comptez vous impliquer. Ce point est essentiel. Cela rend votre propos plus crédible et montre que vous êtes capable de vous projeter, que votre discours n’est pas juste un discours d’intention. Par ailleurs, il est capital de vous montrer acteur/actif et non spectateur/passif.

« L’association des étudiants gays et lesbiens de l’école, ESCaPe m’intéresse et j’aimerais m’y engager. Elle a pour mission d’informer les étudiants sur les questions de discrimination, mais aussi d’aire des jeunes qui ont besoin d’coute, de conseil. ESCaPe rassemble une trentaine de membres et organise des conférences, des événements, contribue à la visibilité des étudiants des grandes écoles à la Gay Pride. L’année dernière elle a organisé une conférence qui a rassemblé plus de 350 personnes sur la théorie du genre et a été élue meilleure association du campus par les élèves. J’aimerais particulièrement contribuer à l’émergence d’une cycle de cinéma sur les films gays et lesbiens. On pourrait imaginer une dizaine de dates et autant de chefs d’oeuvre. J’aimerais beaucoup inviter le président du Festival du film gay et lesbien de Paris pour qu’il nous explique pourquoi ces films constituent un genre à part entière. »

Attention !

  • L’argument de la vie de l’école, de la vie du programme n’est pas un argument spécifique à une école ou à un programme. On ne vient pas dans un établissement pour être dans une association.

« Je veux intégrer votre école parce que j’aimerais faire partie de l’association Le P’tit Paumé » = juste impossible. C’est totalement loufoque !

En revanche « Je veux intégrer votre école parce que la vie associative y est dense et, après 2 ans très secs sur le plan de l’implication collective, je veux m’engager, participer à des activités collectives. Je suis sensible à deux associations : le GENEPI, qui donne des cours en prison et In & Out, l’association des étudiants gays et lesbiens car je pense que cet engagement a besoin d’être encore relayé. »

  • Dans certaines formations, la vie associative est fondamentale. C’est le cas des écoles de management par exemple. Ne vous sentez pas obligé de faire de cette vie d’école un argument pour justifier votre candidature. Vous pourrez très bien aborder cet aspect en dehors de la justification de votre candidature.

Un commentaire sur “Les arguments génériques pour justifier le choix d’une formation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s