Etablir sa liste de points-clés

Pourquoi ?

Le fond est primordial. L’entretien n’est pas un exercice de figuration ; il n’est pas un moment lors duquel on assène des vérités générales (« je suis persévérant », « je suis sociable ») ; pas un moment non plus où l’on délivre des banalités. Bref, le fond est ce qui va permettre au jury de juger, sur preuves, sur expériences, de la qualité de votre candidature. Il est donc essentiel d’avoir un mémo récapitulant tous les points-clés de votre candidature, sur lesquels vous avez préparé 2-3 minutes de discours.

Le temps est limité. Autant donc avoir une vue claire de la démonstration que vous êtes venue faire, des éléments que vous avez à placer. Avoir une liste vous permet d’être sûr de ne rien oublier et, une fois dans l’entretien, vous pourrez tenir comptabilité des points évoqués et de ceux qui ne l’ont pas encore été.

Les digressions répétées peuvent être fatales. Le jury est parfois baladeur ; il vous promène ; il y va au feeling, il peut vouloir vous contrarier. Bref, autant de risques de quitter votre chemin de démonstration, celui donné par vos points-clés. Avoir une liste vous contraint, vous oriente.

La maîtrise mène à la sérénité. La sérénité est un sentiment très favorable au bon déroulement de votre entretien. La liste est un élément d’appui qui va vous mettre en confiance.

Comment ?

Préparer une liste

Recensez la dizaine de points-clés de votre entretien. Faites-en une liste que vous ordonnancerez par thématique (stages, expériences associatives, centres d’intérêt…). Encadrez les 4 ou 5 éléments majeurs, ceux qui sont incontournables dans votre entretien parce qu’ils sont porteurs des messages les plus importants.

Dans cette liste figurent :

  • Les points-clés de votre CV
  • Les autres points que vous avez préparés et sur lesquels vous avez des « blocs », des discours de 3 minutes préparés : les sujets d’actualité, les monographies, les enjeux

    Cela donne ceci :
  1. Vie à Londres pendant 1 an lors de mon ERASMUS [ETRANGER]
  2. Stage chez Natixis [EXPERIENCE]
  3. Stage chez L’Oreal [EXPERIENCE]
  4. Job étudiant en tant qu’agent immobilier [EXPERIENCE]
  5. Trésorier de l’association de voile [ACTIVITE EXTRA-SCOLAIRE]
  6. Pratique du tennis en compétition [ACTIVITE EXTRA-SCOLAIRE]
  7. Intérêt pour l’histoire de la seconde guerre mondiale [ACTIVITE EXTRA-SCOLAIRE]
  8. Fan des comédies américaines [ACTIVITE EXTRA-SCOLAIRE]
  9. Sujet d’actualité économique [ACTUALITE]
  10. Sujet d’actualité sociale [ACTUALITE]
  11. Sujet d’actualité internationale [ACTUALITE]
  12. Sujet d’actualité politique [ACTUALITE]
  13. Monographie 1 : cas de marketing Michel & Augustin [MONOGRAPHIE]
  14. Monographie 2 : cas de marketing L’Occitane [MONOGRAPHIE]
  15. Enjeu : la datascience 3.0 [ENJEU]

L’apprendre par coeur

Apprenez cette liste par coeur, jusqu’à la visualiser. Dans le couloir, avant d’entrer dans la salle, si vous n’aviez qu’une seule chose à faire, c’est de vous remémorer cette liste.

La visualiser durant tout l’entretien

Pendant tout l’entretien, cette liste doit former un écran en filigrane entre le jury et vous. Tout le monde ne visualisera pas cet écran de la même façon : certains y verront une feuille A4, d’autres des inscriptions de type hologramme. Elle doit être un référent, un guide permanent.
Cette liste va donc vous accompagner en permanence. A vous de voir comment elle va exister pour vous dans l’entretien ; dans tous les cas, elle doit être là.

Y faire appel sans cesse

Quelle que soit la question qui vous est posée, passez par cette liste. Essayez toujours de répondre à la question du jury en essayant de mobiliser un élément de cette liste car cet élément 1. Aura été préparé, 2. Sera un élément majeur de votre candidature, qui véhiculera des messages importants sur votre personnalité.
Vous devez même tenir la comptabilité. Vous allez puiser dans votre liste et « rayer » ce qui a déjà été évoqué. Vous devez être en mesure de savoir, à n’importe quel moment de votre entretien, où vous en êtes, ce que vous avez évoqué et pas évoqué. Ainsi, lorsque le jury vous posera une question, vous pourrez systématiquement aller chercher un contenu nouveau.

Exemple : le jury vous demande de parler de sport. Votre pratique la plus assidue est la voile. Seulement, vous en avez déjà parlé. Alors vous n’irez pas puiser une nouvelle fois ce point-clé. Ce serait répétitif et cela vous prendrait du temps, que vous ne pourriez utiliser pour un autre point-clé. Comme la voile a déjà été évoquée et même si ce serait la réponse la plus cohérente, vous parlerez du tennis, qui est un de vos points-clés et n’a pas encore été placé.

Le mode d’emploi de votre liste est donc :

  • Hiérarchiser : placer les éléments les plus importants en premier
  • Diversifier : ne pas faire appel, autant que possible aux points-clés déjà évoqués.
  • Faire appel à un maximum de points-clés dans l’entretien.

Questions légitimes

Si j’ai une liste, je vais donc être très contraint. Ce n’est pas bon pour la spontanéité, non ?

Une liste est un guide. Elle vous donne la direction ; elle est aussi un support, rassurant, parce que préparé. C’est votre point d’appui. Mais vous n’êtes en rien contraint. La liste ne vaut qu’associée à une aptitude, pas si simple à acquérir, l’agilité. La liste ne doit jamais être vue comme un carcan, figé, contraignant, mais comme un couteau suisse, un élément dans lequel vous allez puiser. Au contraire, la liste est un outil de votre spontanéité. Sans cette liste, dans une situation de temps limité, de stress, vous risquez de ne pas avoir tous vos moyens, d’être pris au dépourvu. La liste vous permet de vous sentir plus serein et donc d’être plus à l’aise avec le jury parce que vous savez que cette liste vous donne les moyens de répondre quasi-universellement.

Je n’arrive pas à visualiser la liste. Est-ce grave ?

Certaines personnes arrivent vraiment à visualiser ; d’autres non. Si vous êtes dans ce deuxième cas, ce n’est pas grave. L’idée de visualisation ne doit pas être prise seulement au sens propre ; elle indique que vous devez avoir une connaissance parfaite de votre liste. Faites appel aux moyens classiques que vous avez, vous, individuellement, de maîtriser pleinement un contenu. Ces moyens, vous les connaissez.

Faut-il toujours évoquer le maximum de points-clés au cours de l’entretien ? Jusqu’où aller ?

Il va falloir trouver un juste milieu entre la diversification et donc un grand nombre de points-clés et des messages simples, peu nombreux, resserrés pour laisser une impression claire, nette, sans ambiguïté au jury. Donc, ne vous perdez pas dans une litanie sans fin, dans l’accumulation d’une multitude d’expériences ; c’est pourquoi votre liste doit comprendre entre 5 et 9 points-clés, sans l’actualité et les monographies. Au delà cela devient lourd. Le jury préfère avoir des points bien développés, bien fouillés qu’une multitude de sujets survolés.

3 commentaires sur “Etablir sa liste de points-clés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s